Nos agences : Nantes Rennes Vannes La Roche-sur-Yon 02 51 13 73 73
Twitter LinkedIn Viadeo

Sécurité des virements : la fraude au président

Les entreprises françaises sont victimes de fraudes
Les escroqueries par virements frauduleux représentent 10% des fraudes constatées en France selon le cabinet d’étude PwC. Les entreprises touchées sont surtout les grandes entreprises du fait de leur capital mais aussi les petites et moyennes entreprises. Environ 30% des structures françaises de moins de 100 employés sont touchées par ces fraudes.

Qu’est-ce qu’une fraude au président ?
Ce système de fraude relève de l’ingénierie sociale, c’est-à-dire qu’une personne externe à l’entreprise manipule un employé d’une entreprise dans le but d’avoir de l’information dans l’optique de réaliser une transaction financière. En premier lieu, les fraudeurs récoltent toutes les informations disponibles sur l’entreprise avant de mettre en place leur stratégie de fraude. Ensuite, les escrocs prennent contact avec l’entreprise en se faisant passer pour un technicien prestataire, un fournisseur ou un chef d’entreprise pour convaincre l’interlocuteur d’effectuer un virement.

Étude Sage 2016
L’éditeur Sage a réalisé une étude auprès de 500 Décideurs Administratifs et Financiers français (DAF) sur les fraudes aux virements. les résultats sont sans appel, 62% des entreprises interrogées ont déjà été victimes d’une tentative d’escroquerie. Le nombre de fraudes dans le monde ne cesse d’augmenter et la France est particulièrement concernée. Parmi ces 62% qui ont déjà été victimes, 80% d’entre eux pour des fraudes aux virements du président.

Que faire en cas d’une fraude ? Porter plainte rapidement auprès des autorités compétentes, négocier avec sa banque, mais surtout déceler la cause, la faille de la fraude pour la contrecarrer à l’avenir.

Les moyens pour éviter ces tentatives de fraude

  • Sensibiliser ses collaborateurs sur ce moyen de fraude
  • Sécuriser ses installations informatiques
  • Processus de virement bancaire sécurisé avec alertes
  • Validation des virements par au moins deux dirigeants
  • Séparation métier entre chargé(e) du paiement et exécution des ordres
  • Confirmation papier dans la mesure du possible
  • Confirmation par double signature électronique
  • La validation d’un virement par fax est à proscrire
  • Contrôler les informations de l’entreprise disponibles sur internet

Vous pouvez retrouver cette étude sur le site de Sage.

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus Fermer